Accueil - Toute l’actualité - FONDATION - A la rencontre des « social workers » de Bombay soutenues par la Fondation ÏDKIDS
A la rencontre des « social workers » de Bombay soutenues par la Fondation ÏDKIDS

Isabelle, chef de marché accessoires chez Okaïdi, a profité de rendez-vous fournisseurs en Inde pour rencontrer les familles des bidonvilles suivies par l’association Inter Aides, l’ONG partenaire de la fondation ÏDKIDS sur place.

Inter Aide est spécialisée dans la réalisation de programmes de développement auprès de familles rurales particulièrement démunies. Ces actions sont conduites dans des zones très isolées, à densité de population élevée, où la présence d’ONG est faible et le contexte relativement stable pour pouvoir inscrire les actions dans la durée.

Depuis 2009, la Fondation d’entreprise ÏDKIDS, via un partenariat avec l’association, soutient des ateliers d’éveil mère-enfants dans les bidonvilles en Inde. Certaines familles ayant déménagé dans des « vertical slums », bidonvilles immeubles, un suivi social a été mis en place pour les aider à prendre en charge leur nouvel habitat et renforcer les activités d’éveil des 0/3 ans. En effet, dans ce contexte de vulnérabilité, les enfants manquent souvent de stimulation au cours de leurs premières années, de nombreux parents s’accordant peu de temps pour interagir avec eux tant qu’ils ne parlent pas et se concentrant sur leur propreté et leur alimentation. Ces enfants sont également témoins de la détresse de leurs parents et peuvent en souffrir durablement

C’est dans ce cadre qu’Isabelle qui est allée à la rencontre de ces « social workers » nous livre son expérience : « J’aurais aimé prendre des photos de ces logements « de bric et de broc », aux ruelles étroites, mais cela eut été franchement indécent. En effet, ici, on rentre très vite dans l’intimité des familles : les habitations n’ont souvent ni portes ni fenêtre… juste un rideau, parfois. Elles sont sept femmes, sept salariées de l’ONG Inter Aide. Toutes très fières d’appartenir à cette organisation et de pouvoir proposer aux femmes des bidonvilles qui le désirent une aide psychologique, un soutien, un conseil, une écoute. Pour faire face à la malnutrition, la salubrité, la maladie, la non scolarisation des enfants, les violences conjugales… Inter aide a quadrillé ces quartiers ultra défavorisés et toutes les familles bénéficient désormais d’un suivi. Je pensais bien connaitre l’Inde ; j’ai été surprise par la violence ressentie dans le bidonville au cœur des familles et paradoxalement par la grande humanité de cette équipe de femmes issues du « slum », complétement dévouées et bien organisées… Cela m’a fait penser à cette citation de l’abbé Pierre : « Le contraire de la misère ce n’est pas la richesse. Le contraire de la misère, c’est le partage. »

Tout collaborateur d’ÏDKIDS.COMMUNITY peut ainsi, s’il le souhaite, profiter d’un déplacement professionnel pour rencontrer les associations et les familles, comprendre concrètement les actions soutenues par les marques et la fondation et se faire ainsi témoin, à son retour, des engagements Act For Kids sur le terrain.

 

Ces articles pourraient vous intéresser